La médiathèque, lieu relais de l'artothèque

La médiathèque municipale de Villefranche-de-Rouergue est depuis peu un lieu de dépôt et de retrait des oeuvres que vous pouvez emprunter en vous abonnant à la première artothèque de l'Aveyron.

Qu'est-ce qu'une artothèque et qui peut en profiter ?

1. Historique et origines :

Les artothèques françaises s’inscrivent dans le prolongement d’un mouvement venu des pays nordiques et plus particulièrement d’Allemagne : en 1906, un artiste berlinois, Arthur Segal, lance le principe de la location des œuvres d’art afin de relancer le marché de l’art contemporain, avec l’idée sous-jacente qu’un emprunteur d’œuvres d’art est destiné à en devenir acquéreur.
L’idée inspire les Maisons de la Culture d’André Malraux à la fin des années 60 et les premières artothèques institutionnelles créées en France voient le jour respectivement au Havre en 1961 et à Grenoble en 1968. (….)
Les artothèques se divisent donc et depuis toujours en deux grands sous groupes : les artothèques associatives et les artothèques institutionnelles. Les deux ont pour objet le prêt d’œuvres d’art et une mission de médiation culturelle afin de rendre l’art accessible au plus grand nombre mais ont aussi de grandes différences.

2. Deux grands courants : l’artothèque institutionnelle et l’artothèque associative

L’artothèque institutionnelle est propriétaire des œuvres et a pour mission de créer un fonds s’appuyant sur les grands mouvements d’art contemporain, et plus particulièrement sur les supports du multiple, c’est à dire d’originaux tirés en plusieurs exemplaires (estampes et photographies principalement). En Aveyron, il existe depuis septembre 2012 l’Artothèque de Millau, créée et gérée par le Musée et la Bibliothèque municipale. Son fonds est constitué de  51 œuvres (estampes, lithographies, eaux-fortes, gravures...) d'artistes modernes et contemporains. Pour en savoir plus et consulter le site du musée de Millau.
L’artothèque associative n’est en général pas propriétaire des œuvres ce qui permet aux emprunteurs de les acheter à l’artiste s’ils le souhaitent. Les artothèques associatives ont souvent la particularité de proposer des œuvres uniques (toiles, sculptures….) et peu de multiples. Leur fonds n’est pas forcément limité à l’art contemporain. En Aveyron, il existe depuis 2008, l’Artothèque gérée par le Centre Culturel Aveyron Ségala Viaur, une association dont le siège sociale est à Rieupeyroux. Son fonds est actuellement constitué de plus de 300 œuvres (peintures, sculptures, aquarelles,…).

La première artothèque de l'Aveyron est associative

Cliquez sur l'image : vous êtes sur le site de l'artothèque de l'Aveyron !
Suivez le mode d'emploi, parcourez le catalogue, inscrivez-vous, réservez l'oeuvre que vous souhaitez emprunter. Il vous suffit ensuite d'aller la chercher dans l'un des lieux relais de l'artothèque le plus proche.


Les lieux de dépôts et de retraits des oeuvres de l'artothèque de l'Aveyron à Villefranche-de-Rouergue :


En ce qui concerne la médiathèque de Villefranche-de-Rouergue, Aline Soave et Aline Bruel sont les personnes référentes à contacter si vous devez retirer ou ramener une oeuvre.