L'heure du conte : mercredi 9 janvier 2019



Bouquet de contes

Après l’écriture de treize spectacles et plusieurs centaines de contées présentées dans la région parisienne pendant 20 ans, Dominique Motte pose ses valises à Najac, puis à Villefranche-de-Rouergue.

Il est admis que le conte est un art de la transmission. Dominique Motte précise que c’est aussi un art de la relation et de la présence, ce qui le différencie fondamentalement des autres arts vivants. Dans la mouvance de Patricia Gaillard, Henri Gougaud et Michel Hindenoch dont il se reconnaît les influences artistiques et humaines, il joue son rôle de passeur entre les mondes et dans les lieux communs, d'autres plus originaux et puis ce qu’il apprécie particulièrement… à domicile !

Comment ça a commencé ? Par un défi : raconter tous les soirs à ses enfants une histoire différente sans la lire. Comme l’homme est également musicien, ses instruments l’accompagnent selon le contexte et les histoires : guitare, berimbau, sanza, guimbardes, percussions.

Mercredi 9 janvier, la médiathèque de Villefranche le recevra dans le cadre de l’heure du conte mensuelle. Le tout public dès 5 ans y est invité à 15H et c’est en conteur-musicien qu’il égrainera l’Afrique, l’Asie, l’Europe, les Amériques… avec des contes d’apprentissage, contes de sagesse, contes facétieux, contes pour rêver, contes d’origine… Parmi les treize créations dont il est l’auteur, il nous offrira son « bouquet de contes » qui vous est proposé gratuitement par la médiathèque. 


Pour tout renseignement, adressez-vous à la médiathèque : 05 65 45 59 45. 



__________

Dominique Motte
---> son site internet

lire la suite

Spectacle et performance : vendredi 14 décembre 2018



Suite au visionnage du film “Pas comme des loups” - diffusé à Villefranche au cinéma Vox dans le cadre du Mois du film documentaire le 15 novembre dernier - l’équipe de la médiathèque a souhaité prolonger l’action de médiation autour du slam.

C’est ainsi qu’en partenariat avec les Ateliers de la Fontaine et sur le temps de l’accompagnement scolaire, un atelier slam en direction des ados s’est formé.

Olivier Copin, comédien slameur professionnel de la Cie “L’œil du silence” en assure l’animation : écriture individuelle et collective, réécriture, travail de synchronisation et d’interprétation, mise en voix…

Des ateliers, il dit ceci :




C’est du papier, un crayon et des jeux de mots par des mômes
çà n’a l’air de rien mais ce ne sont pas des paroles en l’air
c’est une Zone d’art que pratiquent Roman et Sifredy
et non ce ne sont pas des Zonards !
le slam c’est du rap quand çà balance en cadence
c’est une rose dans de la prose, c’est le prélude à Prévert
« le slam c’est quelqu'un parce qu’il respire comme personne »

Puis encore :

Jouant sur des acronymes et autres abréviations comme SDF
et proposant d’imaginer une autre définition
l’on me dit, SDF ! « Souvenir D'une Femme »
qu’auriez vous trouvé !

Et si l’on demande, pour ne pas dénaturer l’esprit de ce performeur, quelques lignes le définissant, il nous clame encore cet auto-portrait :


Olivier Copin comédien slameur improvisateur,
boxe en instants tannés et en totale liberté,
avec ses mots improvisés ou donnés par le public.
Toujours à la frontière entre la déclaration....
d'amour et celle de guerre,
il observe avec humour, se concentre avec gravité,
et shoote dans le vocabulaire.
Cet artiste au crâne rasé vous décoiffe,
il se consomme et se consume sans modération,
et à la fin de l’envoi… il touche


Issue de ces rencontres, la médiathèque vous propose
une soirée de restitution publique des ateliers
avec les jeunes du pôle jeunesse
suivie du spectacle d’improvisation slam
de l’artiste Olivier Copin

Vendredi 14 décembre à 18H
à la médiathèque de Villefranche-de-Rouergue.



Nous attendons Maël, Farez, Naouthal, Lilit, Meri, Souleyman, Soufiane, Harnida, Nora, Lina, Nasserine, Honnorine, Bruno, Yann, Tinatin, Rouhaymatou. Dans l’accompagnement : Niama, Sophie, Francis, Claudine, Anne-Marie et bien sûr Olivier… Durant 1H30, la scène sera belle, les mots fuseront.

Les portes de la médiathèque sont ouvertes, le spectacle gratuit et tout un chacun est cordialement invité. Je me suis même laissée dire qu’il y aurait des petites choses à grignoter dans une troisième mi-temps...

Ce projet a été soutenu par la DDCSPP, une subvention du CGET a été attribuée dans le cadre de la politique de la ville.


lire la suite