Les livres voyageurs

Les livres -puisqu’aujourd’hui, il s'agit d'eux- transitent le plus souvent de la bibliothèque à la maison. La connivence entre l'auteur et le lecteur se créé ainsi la plupart du temps dans l'intimité. Quelquefois, ils  s'accompagnent au jardin, posés à plat sur un coin d'herbe ou nonchalamment étirés sur la chaise longue. Ces deux-là s'aiment aussi dans les lieux publics.
Tout est prétexte au tête-à-tête. Dans les villes, par exemple, ce sera un rayon de soleil sur un banc, un café en terrasse, un rendez-vous qui traîne, un arrêt prolongé  dans une voiture. Le train, n'en parlons même pas : on le croirait fait exprès pour la lecture.


Chez nous, une fois l'an, les livres pour la jeunesse s'offrent une sortie en fanfare. Et on ne lésine pas ! Affichages, invitations, animations, expositions et autres mots en "tions", c'est jour de fête, c'est le jour de LA Fête du Livre.

D'autres -comme les livres d'Arts- s'invitent plus discrètement dans les lieux remarquables : ici, au Prieuré de la Borie des Pères pour accompagner une exposition photographique.

On y pense peu mais les livres aiment les petites virées collectives et thématiques. On nous demande couramment des bibliographies -les écoles font ça- et les livres partent par caisses entières, généralement pour aider au travail des enseignants, à l'apprentissage des élèves.

Mais comme au Prieuré -et là, vous l'avez compris, nous nous adressons aux associations et autres collectifs abonnés à la médiathèque- avez-vous pensé à l'emprunt des livres comme support complémentaire de vos animations ?

Consultez le catalogue en ligne, venez rencontrer les bibliothécaires, voyez avec elles ce qu'il est possible de faire, travaillons ensemble.

La lecture, ça se partage !