Exposition : Marcelle & Anjela, 27 janvier au 4 mars 2017




Marcela e Anjela son doas poetessas del sègle XX, l’una occitana, l’autra bretona, que partejan lo meteis combat : escriure dins lors lengas mairalas. Marcela Delpastre, agricultritz en Lemosin, se passeja pas jamai sens son gredon negre e un quasèrn. Son primièr poèma en occitan « La Lenga que tant me platz » publicat en 1964. Es a la meteissa epòca que la bretona Anjela Duval publica dins la revista Ar Bed Keltick son primièr tèxte. L’exposicion vos convida a descobrir l’òbra e la vida d’aquelas doas figuras femeninas de la poesia contemporanèa en lengas regionalas. Marcelle et Anjela, ce sont deux poétesses du XXe siècle, l’une occitane, l’autre bretonne, partageant un même combat : écrire dans leurs langues maternelles. Marcelle Delpastre, agricultrice en Limousin, ne se promène jamais sans son crayon noir et un cahier. Son premier poème en occitan « La Lenga que tant me platz » paraît en 1964. C’est à la même époque que la bretonne Anjela Duval publie dans la revue Ar Bed Keltick son premier texte. L’exposition vous invite à découvrir l’oeuvre et la vie de ces deux figures féminines de la poésie contemporaine en langues régionales.

Marcelle Delpastre

Anjela Duval


  ---> "Marcelle Delplastre, à fleur de vie" : catalogue national de films documentaires

---> Anjela Duval (extrait de l'INA)