Prix 2016 du Jury des collégiens de Livre-Franche

Les collégiens de Francis Carco et des lycéens de Raymond Savignac présentent les livres qu’ils ont eu lus pour le jury : La mémoire en blanc d’Isabelle Collombat, Jimi X de Louis Atangana, Une arme dans la tête de Claire Mazard et Un monde sauvage de Xavier Laurent Petit. Merci à Pauline et Vincent, Lucie et Bastien, Audrey et Ophélie, Céline et Adelina.

Un clic sur l'image et vous pouvez les réécouter en podcast...



Sous la Halle
de Villefranche-de-Rouergue, à 11h30 
lors de l'inauguration de la Fête du Livre Jeunesse. 
Après les discours d'ouverture de la journée, 
les collégiens du villefranchois participant au jury
ont annoncé leur choix.
Saluons les courageux qui se sont réunis ce samedi matin-là
de bon matin pour défendre leur livre favori.




« Jimi-X » de Louis Atangana
(Do à do) Rouergue


Jimi-X, c'est l'histoire exceptionnelle d'un Américain à moitié noir, à moitié indien, devenu l'un des plus grands guitaristes du rock. À l'adolescence, il chasse la misère et la solitude en jouant sur un instrument à une seule corde, parce qu'il ne peut pas s'en payer d'autres. Dès qu'il montera sur scène, le garçon timide se fera tout de suite remarquer par son jeu d'une sauvagerie déroutante. Comme dans son précédent roman, Billie H., dans lequel il nous plongeait dans l'enfance de la chanteuse Billie Holiday, Louis Atangana fait revivre la destinée fulgurante de Jimi Hendrix, entré en 1970 dans la légende du rock en mourant à l'âge de 27 ans.

L'auteur
Né en 1965 à Paris, Louis Atangana est professeur de français à Marmande (Lot-et-Garonne). Au Rouergue, il est l'auteur de cinq romans doAdo, De nulle part (2002), Chambre 27 (2003), Dans la voiture de Johnny (2011), Ma (2012), Une étoile dans le coeur (2013) et Billie H. (2014), ainsi que d'un roman chez Rageot, Vertige virtuel (2009).



« La mémoire en blanc » d’Isabelle Collombat
Thierry Magnier


Léonie, 20 ans, mène une vie exaltante de danseuse entre Lille et Bruxelles. Après un spectacle en Suisse, elle rentre à Lyon chez ses parents pour faire une pause. Mais à peine arrivée, la jeune femme est suivie, harcelée et agressée par un mystérieux individu. Un tueur. Léonie pense qu'il la prend pour une autre. En réalité, cette traque ne doit rien au hasard. L'homme semble en savoir plus sur son histoire qu'elle-même. Commence alors une angoissante course-poursuite qui la mènera jusqu'à une incroyable révélation.

Ce roman captivant a pour toile de fond le génocide des Tutsis et des Hutus modérés perpétré en 1994 au Rwanda. À travers le destin de Léonie, c'est toute cette histoire tragique, toujours à vif, qui resurgit au coeur même de l'Europe.

L'AUTEUR

Journaliste de formation, a choisi la fiction pour raconter le monde d'aujourd'hui. Elle s'intéresse à l'intime, à ce qui bat en nous et aux liens qui nous unissent. Elle écrit également des romans et des scénarios de BD pour les adolescents qui apprennent le français comme langue étrangère.


« Une arme dans la tête » de Claire Mazard
(Tribal) Flammarion



"Dans mon dossier: adolescent en difficulté. Passe douloureux. Cela m'a permis d'aller à l'école. Dans le dossier confidentiel, il est écrit: top secret. Personne ne doit savoir la vérité. C'est très bien ainsi. "














« Un monde sauvage» de Xavier-Laurent Petit
(Médium) L’Ecole des loisirs



Quelques empreintes de pattes dans la neige, une carcasse de daim abandonnée un peu plus loin... et Felitsa avait compris en un éclair à qui elle avait affaire. C était bel et bien une tigresse que sa mère et elle venaient de repérer. Et à y regarder de plus près, une tigresse qui attendait des petits. En dépit de la fatigue et de la température glaciale, Felitsa ne regrettait plus d avoir accompagné sa mère dans sa tournée d inspection. Alissa était garde forestière au bout du bout de la taïga russe, une zone de trafic intense avec la Chine voisine et un beau terrain de chasse pour les braconniers. De l autre côté de la frontière, la dépouille d un tigre de Sibérie valait des dizaines de milliers de dollars. Si Felitsa et sa mère avaient repéré la tigresse, les braconniers n allaient pas tarder à faire de même. Il fallait trouver le moyen de sauver sa peau...